courses-creative-groups-background

Mon histoire

C’est vers l’âge de 7-8 ans que je commence à ressentir des troubles digestifs. Mon année scolaire de l’époque se résumait à des jours d’école parsemés de jours à l’hôpital. J’ai donc consulté mon premier gastro-entérologue à l’âge de 8 ans, premier d’une petite lignée de gastro. Après plusieurs consultations, analyses et examens, le spécialiste conclut à un syndrome de l’intestin irritable (SII) ou du moins « colopathie fonctionnelle », qui sont finalement les 2 mêmes problématiques ! Fait très intéressant, mon SII était de type Constipation (SII-C).

Mes traitements visaient donc à rétablir mon transit intestinal, j’ai donc avalé des laxatifs en grande quantité, mais rien n’y faisait. Je su malgré tout m’habituer à mon SII : certains jours étaient super, d’autres étaient très compliqués. C’est assez marrant quand on y pense puisque très rapidement mon SII est passé de constipation à diarrhée. Je ne me rappelle plus l’âge que j’avais lorsque mon type de SII a switché totalement. De mes 14 ans à mes 17 ans, c’était parfait, je pense grâce à certains traitement médicamenteux et au fait que mon stress était moins intense qu’en école primaire.

Vers mes 17-18 ans, une étape supplémentaire dans les troubles digestifs s’annonce : on me diagnostique une rectocolite hémorragique. La chanson n’est plus la même : sang dans les selles, 20-30 passages aux toilettes par jour dans les pires moments, des douleurs atroces dans le bas du ventre, une perte de poids, etc. Les traitements m’aident, mais ne me permettent pas d’atteindre le confort intestinal que j’avais « avant » ma RCH. Je découvre donc rapidement la naturopathie, mais pas la naturopathie hasardeuse qui consiste à manger cru et à boire des litres de jus de légumes crus en remplacement des traitements, non, la naturopathie qui vient en supplément de la médecine classique.

Je me forme donc à la naturopathie et me passionne pour les troubles digestifs et la gastro-entérologie. J’essaye d’aider, à ma petite échelle, les personnes qui, comme moi, souffrent de troubles digestifs invalidants

Mon Histoire

C’est vers l’âge de 7-8 ans que je commence à ressentir des troubles digestifs. Mon année scolaire de l’époque se résumait à des jours d’école parsemés de jours à l’hôpital. J’ai donc consulté mon premier gastro-entérologue à l’âge de 8 ans, premier d’une petite lignée de gastro. Après plusieurs consultations, analyses et examens, le spécialiste conclut à un syndrome de l’intestin irritable (SII) ou du moins « colopathie fonctionnelle », qui sont finalement les 2 mêmes problématiques ! Fait très intéressant, mon SII était de type Constipation (SII-C).

Mes traitements visaient donc à rétablir mon transit intestinal, j’ai donc avalé des laxatifs en grande quantité, mais rien n’y faisait. Je su malgré tout m’habituer à mon SII : certains jours étaient super, d’autres étaient très compliqués. C’est assez marrant quand on y pense puisque très rapidement mon SII est passé de constipation à diarrhée. Je ne me rappelle plus l’âge que j’avais lorsque mon type de SII a switché totalement. De mes 14 ans à mes 17 ans, c’était parfait, je pense grâce à certains traitement médicamenteux et au fait que mon stress était moins intense qu’en école primaire.

Vers mes 17-18 ans, une étape supplémentaire dans les troubles digestifs s’annonce : on me diagnostique une rectocolite hémorragique. La chanson n’est plus la même : sang dans les selles, 20-30 passages aux toilettes par jour dans les pires moments, des douleurs atroces dans le bas du ventre, une perte de poids, etc. Les traitements m’aident, mais ne me permettent pas d’atteindre le confort intestinal que j’avais « avant » ma RCH. Je découvre donc rapidement la naturopathie, mais pas la naturopathie hasardeuse qui consiste à manger cru et à boire des litres de jus de légumes crus en remplacement des traitements, non, la naturopathie qui vient en supplément de la médecine classique.

Je me forme donc à la naturopathie et me passionne pour les troubles digestifs et la gastro-entérologie. J’essaye d’aider, à ma petite échelle, les personnes qui, comme moi, souffrent de troubles digestifs invalidants.